France Pac Environnement
Haut de page
Retour
Produit écologique

Poêle à Bois & Granulés

Scroll

PRESENTATION

Se chauffer grâce à un poêle à bois, qu’il soit à bûches ou à granulés, présente de nombreux atouts. Coût du combustible, respect de l’environnement, autonomie énergétique et confort thermique sont les points forts de ces appareils.

D’une part, ils sont économiques. En effet, le prix du bois est relativement stable, contrairement à celui du fioul et celui du gaz. D’autre part, ils sont nettement meilleurs pour l’environnement, puisqu’ils utilisent une énergie naturelle et renouvelable. En outre, le niveau des émissions polluantes est bien inférieur à celui des modes de chauffage classique.

Enfin, la large gamme de produits proposés sur le marché leur permet de s’adapter à tous les styles d’intérieurs, qu’ils soient classiques ou contemporains.

Les Poêle à Bois

LE BOIS BÛCHE

Les feuillus durs (Chêne, Hêtre, Frêne, Charme, Noyer, fruitiers…), qui brûlent lentement, sont les plus appréciés pour le chauffage domestique. Outre l’essence du bois, son taux d’humidité est un critère essentiel pour un usage de qualité de son appareil. En effet, il intervient directement sur le contenu énergétique. Entre un bois sec prêt à l’emploi (moins de 20 % d’humidité rapportée à la masse brute) et un bois fraîchement coupé (45 % d’humidité rapportée à la masse brute), l’énergie restituée est divisée par deux ! Le bois de chauffage, fraîchement abattu, doit être stocké au minimum deux ans pour obtenir une combustion optimale. Coupé, fendu et conservé sous abri dans un endroit bien ventilé, le bois sèche plus vite et ce délai est ramené à un an. Mal stocké, le bois se dégrade rapidement. Faire sécher son bois dans les meilleures conditions, c’est facile en le déposant sous un abri ou sous une bâche en laissant les côtés ouverts.

Les Poêle à Granulés

LE GRANULÉ DE BOIS

Les granulés de bois (ou pellets) se stockent facilement dans le réservoir du poêle (d’une capacité de 20 kg en moyenne) et leur manipulation est plus simple que celle d’une bûche massive. A ce titre, il existe des sacs de rechargement (10 ou 25 kg) adaptés aux besoins des appareils pour rendre l’utilisation du Poêle à granulés de bois plus facile.

UN SYSTÈME D’ÉVACUATION DES CENDRES

Comme tous les appareils utilisant un combustible, le Poêle à granulés de boiss’encrasse, voilà pourquoi un nettoyage régulier est à prévoir. Une visite d’un professionnel est nécessaire tous les deux ans pour optimiser la durée de vie de l’installation. Le poêle à granulés de bois bénéficie souvent d’un système d’évacuation automatique des cendres.

VIDÉO D'INFORMATIONS SUR LE POËLE À BOIS

VIDÉO D'INFORMATIONS SUR LE POËLE À GRANULÉS

QUESTIONS DIVERSES

L’utilisation de bois de chauffage ne détruit-elle pas la forêt ?

L’exploitation forestière, permet de régénérer les forêts et d’assurer le développement durable des espaces boisés. Comme dans la plupart des pays européens, la surface boisée s’accroît fortement.

En France, depuis les deux derniers siècles, elle a presque doublé ! En effet, le prélèvement forestier annuel est inférieur à l’accroissement naturel de la forêt : la ressource est donc préservée et le bois considéré comme une énergie renouvelable.

Je souhaiterais utiliser le bois pour chauffer ma maison, mais ne dispose pas de beaucoup d’espace pour installer une réserve.

Dans d’un poêle à bûches, il est plus pratique de stocker vos bûches dans un local situé à l’intérieur de votre habitat (local technique). Cependant, l’entreposage de vos stères peut se faire à l’extérieur de votre maison, sous une bâche ou un abri bûcher. En revanche, si vous souhaitez vous équiper d’une chauffage aux granulés, il est indispensable de prévoir un espace dédié pour installer le silo (ou réserve). Il peut être placé en sous-sol, en toile, ou enterré dans votre jardin.

L’ENTRETIEN

Les inserts, foyers fermés et poêles nécessitent, comme tous les appareils de chauffage, quelques opérations légères, mais régulières : décendrage, nettoyage de la vitre, de l’intérieur de la hotte et des grilles d’air chaud, vérification périodique de l’appareil. Cet entretien est facile et ne nécessite pas l’intervention d’un professionnel.
Pour les chaudières, dont la puissance nominale est comprise en 4 et 400 kW, depuis un décret en date du 9 juin 2009, il est obligatoire de faire effectuer un entretien annuel des chaudières.
FAIRE RAMONER LE CONDUIT DE FUMÉE
Le ramonage des conduits de fumée est obligatoire deux fois par an dans la plupart des cas, en fonction du Règlement sanitaire départemental (RSD). Demandez toujours un certificat de ramonage.